Reportage sur France 5

Hier France 5 a diffusé un reportage sur la Sibérie et ses conditions parfois très difficiles de vie. Comme vous le savez, la Russie est le pays le plus grand du monde en terme de superficie et la majorité de la population est concentrée à l’ouest, vers Moscou ; mais faisons un voyage plus loin, plus prés de la Mongolie…

Dans la Sibérie, une région faisant 24 fois la France, on a une densité n’excédant pas les 3 habitants au kilomètre-carré, ce qui veut dire que pour aller d’une ville à une autre il faut souvent parcourir des centaines de kilomètres. En Russie, les chauffeurs de camions qui ont pour fonction de ravitailler les villes sont propriétaires de leur véhicule et ne sont malheureusement pas assurés au cas ou ils perdent leur marchandise. Pour se rendre d’une ville à une autre, ils doivent parcourir parfois plus de mille kilomètres et dans des conditions risquées. En effet, beaucoup de routes sont longues et dangereuses (non lisses, accidentées, beaucoup de poussières, de la boues… ). Bref, il est fréquent de tomber en panne avec son camion. Le moyen le plus efficace pour parer à ces problèmes est l’entraide ; dés qu’un chauffeur aperçoit un véhicule en panne, il s’arrête, les station de garages étant souvent éloignées.

De plus pour livrer la marchandises, les livreurs ont un certain délai (le retard est pénalisé) ; on doit donc rouler plusieurs jours avec peu de temps pour dormir. Pour oublier la fatigue, l’inquiétude, la peur et le froid, les conducteurs de marchandises se réunissent autour d’une bouteille de vodka. Beaucoup sont armés, soit pour chasser leur nourriture soit pour se défendre (contre des ours ou des bandits de grand chemin).

Par ailleurs, le reportage nous a dévoilé une face sombre des conditions climatiques : les températures peuvent descendre jusqu’à –60°C ! Pendant toute l’histoire du pays, beaucoup de gens ont laissé leur vie à cause du froid. En Septembre les températures descendent déjà à 0°C.
Dans les régions reculées de Sibérie, on vit principalement de la chasse, la pêche et de l’agriculture (toutefois il arrive que les récoltes soient peu épargnées par les rudes conditions climatiques).
L’avantage du froid est que les gens peuvent congeler la nourriture chassées, pour pouvoir après la revendre.

Il faut savoir que dans un tel milieu, les inégalités sociales ont tendance à se creuser davantage ; certain ont une vie très luxueuse tandis que d’autres, dans le même village, vivent dans des conditions misérables.


You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed.
You can leave a response, or create a trackback from your own site.

There are no comments yet, be the first to say something


Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>



Google+
Vendre mon site