Reportage sur France 5

Hier France 5 a diffusé un reportage sur la Sibérie et ses conditions parfois très difficiles de vie. Comme vous le savez, la Russie est le pays le plus grand du monde en terme de superficie et la majorité de la population est concentrée à l’ouest, vers Moscou ; mais faisons un voyage plus loin, plus prés de la Mongolie…

Dans la Sibérie, une région faisant 24 fois la France, on a une densité n’excédant pas les 3 habitants au kilomètre-carré, ce qui veut dire que pour aller d’une ville à une autre il faut souvent parcourir des centaines de kilomètres. En Russie, les chauffeurs de camions qui ont pour fonction de ravitailler les villes sont propriétaires de leur véhicule et ne sont malheureusement pas assurés au cas ou ils perdent leur marchandise. Pour se rendre d’une ville à une autre, ils doivent parcourir parfois plus de mille kilomètres et dans des conditions risquées. En effet, beaucoup de routes sont longues et dangereuses (non lisses, accidentées, beaucoup de poussières, de la boues… ). Bref, il est fréquent de tomber en panne avec son camion. Le moyen le plus efficace pour parer à ces problèmes est l’entraide ; dés qu’un chauffeur aperçoit un véhicule en panne, il s’arrête, les station de garages étant souvent éloignées. Lire la suite…

La mythique route M56

Route « Kolyma »

Portion de la route M56 près de Magadan

La  M56 « Kolyma » est une autoroute qui traverse la Sibérie orientale. Elle est surnommée «l’autoroute de l’enfer» ou « la route des os ».

Axe indispensable pour les populations du nord de la région, elle est empruntée été comme hiver par des milliers de camions et des centaines de voitures, qui assurent le ravitaillement en nourriture, en boissons et en équipements divers. Mais cette route de vie est également un véritable cauchemar.

Elle a été construite entre 1925 et 1964 par les prisonniers de goulag sous Staline. Ses conditions de circulation sont particulièrement rudes : avec une chaussée recouverte de pierres qui abîment les pneus, qui gèle en hiver et, à la fonte des neiges, devient une immense rivière de boue. Sur certaines portions, c’est d’ailleurs plus une piste qu’une véritable route. Lire la suite…

Les terres sauvages de Sibérie

terres sauvages de RussieDisponible sur la chaine France 5 en VOD, le documentaire « Terres sauvages de Russie » nous propose un regard sur la faune de Sibérie.

Du nord de la Yakoutie  jusqu’aux confins des montagnes de l’Altaï, en passant par le Lac Baïkal, cette production allemande de 2009, réalisée par Zorn Steven, nous emmène à la rencontre de ce véritable trésor de la nature qu’est la Sibérie, un territoire immense et d’une incroyable diversité.

Un documentaire à ne surtout pas manquer pour les amoureux de la Sibérie et de ses trésors naturels. Lire la suite…

La réserve naturelle de Saïano-Chouchensk

léopard des neiges à Saïano-Chouchensk

la fameuse panthère des neiges

La réserve  de Saïano-Chouchensk est une réserve naturelle située dans la région de Saïano-Chouchensk, au sud du Krai de Krasnoiarsk, au coeur  de la région montagneuse des Monts Saïan, dans le sud ouest de la Sibérie. Cette réserve englobe le réservoir d’eau du fleuve Ienisseï et le barrage de Saïano-Chouchensk, la plus grande centrale hydraulique de Russie.

Ce territoire est une biosphère,  c’est à dire un lieu dédié à la recherche et à l’étude d’un environnement naturel. Lire la suite…

La ville de Tomsk

La place Lénin

Situé sur la rivière Tom, à environ 3000  kilomètres de Moscou, la ville de Tomsk est la capitale de l’Oblast  du même nom,  en Sibérie occidentale. Comme beaucoup de villes en Sibérie, Tomsk était à l’origine une forteresse servant d’avant poste militaire  dans les conflits opposant l’armée russe aux  peuples nomades, au début du 17e siècle. Puis elle devint un lieu d’exil et de commerce, avant d’être de nos jours une ville principalement culturelle et universitaire. On y compte en effet six universités, dont certaines font partie des plus prestigieuses du pays, ainsi que de nombreux théâtres et musées. Une partie du campus universitaire date de 1800 et peut d’ailleurs faire l’objet d’une visite. Sur une population de plus de  500.000 habitants, environ 80 000 sont des étudiants, venant de tous les recoins du territoire russe et même des pays d’Asie centrale, ce qui en fait une ville cosmopolite et polyglotte. Lire la suite…

Iakoutsk ville la plus froide au monde

Alors que la vague de froid sans précédent commence à s’estomper en France, la ville de Iakoutsk en Sibérie orientale connait un hiver assez habituel avec des températures qui tournent en moyenne autour des -40° Celsius. Dans cette région il n’est pas rare que le mercure affiche les – 50°. La capitale de la Iakoutie (officiellement de la république de Sakha) est connue pour être la ville la plus froide au monde, même si la petite ville de Verkhoïansk à environ 600 kilomètres au nord  enregistre des températures encore plus basses.

Iakoutsk est une ville d’environ 250 000 habitants, située sur les rives de la Lena. La grande partie de la population est soit Russe soit Iakoute. Elle a été bâtie en 1632 sur un fort Cosaque qui avait pour but d’asseoir le contrôle du Tsar sur les populations autochtones. Elle a longtemps servie de lieu de commerce pour les trappeurs et les éleveurs de rênes, et de base pour les expéditions scientifiques dans le grand Nord et l’extrême orient sibérien. Lire la suite…




Google+
Vendre mon site