Le trajet du Transmandchourien

C’est sans doutela ligne du transsibérien la moins connue. Bien qu'il soit plus rapide et plus confortable de prendre un vol pas cher, cette ligne a l'avantage de passer par le Nord de la Chine et les régions de Mongolie intérieure et de Mandchourie, avant de rallier Pékin. Le voyage se fait dans un train assez moderne où beaucoup de Chinois et de Russes transportent des marchandises entre les deux pays. Le grand intérêt de cette ligne, outre de passer par une région pourvue de paysages naturels exceptionnels faits de montagnes et de steppes, réside dans la commodité (temps et visas) de contourner la Mongolie. La bifurcation commence au niveau de la ville de Tchita (Chita), une cité industrielle bâtie sur ce qu'était autrefois des fortifications cosaques.

Lire la suite…

Le trajet du Transmongolien

Le Trans-mongolien est un des trajets des lignes du mythique Transsibérien qui  relie Moscou à Pékin. C’est la seule ligne qui permet de passer les frontières de trois pays, la Russie, la Mongolie et la Chine. Le Trans-mongolien part de la ville de Oulan-Oude, capitale de la Bouriatie, près du lac Baïkal, et rejoint la ville chinoise de Jining en Mongolie intérieure, en passant notamment par la capitale mongole, Oulan-Bator.
Une fois à Jining c’est le réseau de train chinois qui prend le relais jusqu’à Pékin, alors qu’en Russie il faut prendre le Trans-Baïkal de Oulan-oude à Irkoutsk pour pouvoir reprendre les lignes du Transsibérien qui permettent de voyager dans le reste de la Russie, avec Moscou à l’Ouest et Vladivostok à l’extrémité Est.
Entre les montagnes du nord de la Chine, les steppes mongoles, les forêts de Sibérie Orientale près du lac Baïkal et le désert de Gobi, c’est un voyage exceptionnel qui marque à jamais les esprits des voyageurs, au cœur d’une nature vierge et entièrement préservée. Lire la suite…




Google+
Vendre mon site