Reportage sur France 5

Hier France 5 a diffusé un reportage sur la Sibérie et ses conditions parfois très difficiles de vie. Comme vous le savez, la Russie est le pays le plus grand du monde en terme de superficie et la majorité de la population est concentrée à l’ouest, vers Moscou ; mais faisons un voyage plus loin, plus prés de la Mongolie…

Dans la Sibérie, une région faisant 24 fois la France, on a une densité n’excédant pas les 3 habitants au kilomètre-carré, ce qui veut dire que pour aller d’une ville à une autre il faut souvent parcourir des centaines de kilomètres. En Russie, les chauffeurs de camions qui ont pour fonction de ravitailler les villes sont propriétaires de leur véhicule et ne sont malheureusement pas assurés au cas ou ils perdent leur marchandise. Pour se rendre d’une ville à une autre, ils doivent parcourir parfois plus de mille kilomètres et dans des conditions risquées. En effet, beaucoup de routes sont longues et dangereuses (non lisses, accidentées, beaucoup de poussières, de la boues… ). Bref, il est fréquent de tomber en panne avec son camion. Le moyen le plus efficace pour parer à ces problèmes est l’entraide ; dés qu’un chauffeur aperçoit un véhicule en panne, il s’arrête, les station de garages étant souvent éloignées. Lire la suite…

La Sibérie, une immense région de la Russie abritant de nombreux mystères

Sa surface, proche de 13,1 millions de km²fait environ 24 fois celle de la France. Située dans l’est de la Russie, elle s’étend de l’Oural à l’ouest jusqu’à l’océan Pacifique et de l’océan Arctique au nord jusqu’aux monts Altaï au nord du Kazakhstan et aux frontières mongoles et chinoises. Elle représente 77 % de la surface du pays et seulement 27 % de sa population, ce qui fait 3 habitants au kilomètre-carré. La zone se caractérise par un climat froid et continental, et un paysage au relief modéré sillonné par d’énormes fleuves. Lire la suite…

La ville de Tomsk

La place Lénin

Situé sur la rivière Tom, à environ 3000  kilomètres de Moscou, la ville de Tomsk est la capitale de l’Oblast  du même nom,  en Sibérie occidentale. Comme beaucoup de villes en Sibérie, Tomsk était à l’origine une forteresse servant d’avant poste militaire  dans les conflits opposant l’armée russe aux  peuples nomades, au début du 17e siècle. Puis elle devint un lieu d’exil et de commerce, avant d’être de nos jours une ville principalement culturelle et universitaire. On y compte en effet six universités, dont certaines font partie des plus prestigieuses du pays, ainsi que de nombreux théâtres et musées. Une partie du campus universitaire date de 1800 et peut d’ailleurs faire l’objet d’une visite. Sur une population de plus de  500.000 habitants, environ 80 000 sont des étudiants, venant de tous les recoins du territoire russe et même des pays d’Asie centrale, ce qui en fait une ville cosmopolite et polyglotte. Lire la suite…

Le république de Bouriatie

Paysage de Bouriatie

La Bouriatie est un petit état situé dans la partir orientale de la Sibérie, entre la Mongolie au sud, Irkoutsk et le lac Baïkal au Nord Ouest, et le Kraï de Transbaïkalie à l’Est.
Le territoire compte près d’un million d’habitants, dont 30 pour cent de Bouriates, peuple descendant des mongols et qui sont soit de confessions shamanistes, soit Bouddhistes tibétains.
La majorité du territoire est constitué de steppes, de montagnes et ainsi qu’une grande partie des cotes du lac Baïkal, ce qui en fait une petit paradis pour les amoureux de la nature qui peuvent y faire du trekking, des randonnées à cheval, du rafting ou du vélo.
D’ailleurs, la république regorge de réserves naturelles ou de parcs nationaux dans les montagnes Sayan comme Baikalski, Bargouzinski, Dzerginsky, Tunkinski ou encore Zabaikalski. Lire la suite…

Irkoutsk près du Lac Baïkal

Monastère du prince Vladimir

A mi chemin entre Moscou et le terminus de Vladivostock, sur la ligne du transsibérien, la ville de Irkoutsk située dans l’Oblast portant le même nom, au pied du massif du Saïan oriental et au confluent des rivières Angara et Irkoutsk,  est surtout célèbre pour sa proximité avec le célèbre Lac Baïkal.

Pourtant, la ville a une histoire singulière marquée par les successives vagues d’exils forcés, d’intellectuels, artistes, officiers, opposants aux Tsar au début du 19ème siècle et qui y ont laissé leurs empreintes.

La ville a longtemps été considérée comme la capital culturelle de la Sibérie, et a été surnommée le « Paris » de la Sibérie, en raison de l’architecture de ses rues très européennes que les touristes prennent plaisir à parcourir de nos jours en été. La ville par la suite a été le théâtre d’affrontements violents entre « rouges » et « blancs »  lors de la guerre civile qui a suivi la révolution bolchévique. Lire la suite…

Le tigre de Sibérie, un emblème menacé de disparition

Tigre de Sibérie

Le tigre de Sibérie, plus grand de toutes les espèces de tigre à vu tout au long du siècle dernier son habitat se réduire comme peau de chagrin.

Appelé également le tigre d’Amur, du nom de la région qu’il continue de peupler de nos jours, ce mastodonte pouvant atteindre 350 kilos se répandait avant du Nord de la Chine aux plaines de l’Est de la Sibérie.

Si il a longtemps été victime du braconnage en raison de sa fourrure, de ses dents et de sa viande (sensée être aphrodisiaque) aujourd’hui sa plus grande menace est  la déforestation de ces régions qui réduit considérablement son territoire de chasse. Il peut parcourir quotidiennement des dizaines de kilométres pour trouver ses proies, et son territoire peut s’étendre jusqu’à 3000 kilomètres carrés. Lire la suite…




Google+
Vendre mon site